RELIGIOUS OF SAINT-VINCENT-DE-PAUl

"Let Christ be proclaimed in every way"

Religieux de Saint-Vincent-de-Paul

"Que de toutes les manières le Christ soit annoncé"

Accueil » Devenir religieux de Saint-Vincent de Paul

DEVENIR RSV : LA PASTORALE VOCATIONNELLE ET LA FORMATION​

« C’est une grande affaire que de former des hommes à la perfection chrétienne,

d’en faire de vrais religieux, propres à concourir au salut du prochain. »

Lettre du Père Le Prevost n° 467

La formation se fait en plusieurs étapes. On ne s’engage pas définitivement dans la vie religieuse sans un temps de maturation et de formationUne grande affaire ne peut se réaliser en peu de temps.

Aussi, celui qui se sent appelé à la vie religieuse chez les Religieux de Saint-Vincent-de-Paul, vivra plusieurs étapes qui lui permettront de connaître et d’approfondir le charisme spécifique de notre petite famille. Dans le même temps, lui et ses futurs frères apprendront à mieux se connaître. La vie fraternelle est un des points qui tenait au cœur de notre Fondateur, le Père Jean-Léon Le Prevost: « Nous devons tendre à mettre toujours nos travaux, nos sentiments, notre vie en commun, afin que le lien de la vraie charité ne se relâche pas entre nous. » (LPLP 456)

Des retraites de discernement vocationnel sont régulièrement proposées dans nos entités, il suffit de prendre contact avec la communauté la plus proche de chez vous ou avec le Supérieur provincial de votre pays.
Le début d'un long et beau chemin.
(Ici la grande allée de Longiron,
Noviciat international)

Regardant ou Aspirant

C’est un temps d’observation qui permet de découvrir la communauté. « On fait connaissance« . Cette période dure plus ou moins longtemps en fonction du candidat. Celui-ci est accompagné par un religieux de la Congrégation.

Le regardant peut, s’il le désire, demander à être admis au postulat pour approfondir davantage son discernement.

Postulant

Cette demande se fait auprès du Supérieur provincial.

Le Postulant est invité à approfondir et à intensifier la formation reçue précédemment. Il est initié progressivement à tous les aspects de notre vie religieuse : 

  • La vie communautaire,
  • La vie de prière
  • La vie apostolique dans la spécificité des RSV : la collaboration du Frère et du Père.

Le postulat se vit pour tout ou partie dans une communauté apostolique.

Après ce temps, le jeune qui désire répondre à l’appel du Christ ches les Religieux de Saint-Vincent-de-Paul demande à rentrer au Noviciat. 

Chapelle de Longiron - Noviciat international
Dans un écrin de verdure propice à la méditation

Novice

Le Noviciat dure un an; durée minimum fixée par le droit de l’Eglise.

Pendant ce temps, le jeune vit par vertu la vie religieuse à laquelle il choisira, peut-être, de s’engager au terme du noviciat.

C’est un temps de désert prolongé, de grande retraite. Le désert est le lieu et le temps de la rencontre personnelle avec Dieu dans la contemplation. Le désert est aussi le temps de l’épreuve pour ne pas s’engager sans discernement à la suite du Christ et pouvoir, si Dieu le veut, prononcer librement ces paroles : désirant répondre à l’appel du Christ et marcher à sa suite dans la voie des Conseils évangéliques, je me donne à Dieu et fais les vœux de chasteté pauvreté et obéissance*

Le noviciat est un temps de formation à la vie religieuse communautaire et au charisme de notre Congrégation.

Ainsi le candidat discernera d’abord si le Seigneur l’appelle bien à la vie religieuse. Dans un deuxième temps, il devra réfléchir à son orientation vers le sacerdoce au service des oeuvres ou à la vie du frère RSV, « ministre de la charité« , comme Clément Myionnet, Maurice Maignen et tant d’autres après eux.

Au terme du noviciat, accompagné par le Maître des novices, le candidat qui discerne de façon claire l’appel du Seigneur à le suivre de plus près dans la vie religieuse demande à son Supérieur provincial à être admis à faire la profession religieuse temporaire.

Avec un grand souci de prudence et de vérité, l’Eglise demande que le jeune qui fait profession religieuse prononce des voeux, d’abord pour trois ans. Il ne s’agit pas d’un essai puisque l’Eglise demande en même temps à ce jeune d’avoir en conscience dans le coeur, le désir de s’engager pour toute la vie.

 * D’après la formule de profession religieuse

Profès temporaire – Le scolasticat

Par la profession religieuse, le jeune homme devient religieux. Il est lié par les voeux de chasteté, pauvreté et obéissance au Seigneur et à la Congrégation.

Il poursuit sa formation spirituelle et intellectuelle dans une autre maison de formation appelée scolasticat.

Le scolasticat est aussi un lieu où la vie communautaire et fraternelle est intensément vécue.

La formation est adaptée pour chacun, notamment en fonction de son orientation comme frère ou père.

Profès perpétuel – La formation permanente

Après trois ans de vie religieuse au moins (les vœux temporaires peuvent être renouvelés à la demande du candidat ou de la Congrégation), le jeune profès peut demander à être admis à la Profession religieuse perpétuelle. Il s’engage alors pour la vie dans la voie des Conseils évangéliques, dans la Congrégation des Religieux de Saint-Vincent-de-Paul.

Au terme de sa formation, le religieux reçoit sa première nomination dans une communauté de la Congrégation.

Donations

Soutenez notre Congrégation, pour la formation de nos novices.

Nous avons 27 scolastiques, 9 novices, 15 postulants, il y a de quoi rendent grâce à Dieu pour ces vocations. Car, nous la savons bien, la grande pauvreté de l’Église c’est le manque de vocations.

Il ne revient non seulement de les accueillir, mais surtout de nous en occuper. Leur formation coûte chère, nous le savons. Nous avons besoin de votre soutien financier …

Merci de votre générosité !


Père Bertin Sanon

Supérieur Général